DSCF8466

bouturer des succulentes

J’ai régulièrement des questions, ici ou sur IG, concernant mes succulentes. L’arrosage, l’entretien, leur nom, où en trouver… et comment les bouturer. Car oui, le bouturage est vraiment essentiel quand on est, comme moi, une amoureuse des succulentes. En plus d’être économique et super simple, le bouturage vous permettra d’acquérir des variétés que vous ne trouverez pas en jardinerie.
Donc si vous repérez de jolies spécimens chez vos grands mères, amis ou autres cousines… n’hésitez pas à repartir avec un souvenir ! Cela n’abime pas la plante initiale !


Une bouture, c’est un petit morceau de plante que l’on va replanter pour faire pousser une nouvelle plante.
Voici différentes sortes de boutures de succulentes, pour vous montrer à quoi peut ressembler le “morceau” à prélever.

Je ne connais pas leur nom… Elles viennent du jardin de ma mère et sont très résistantes en hiver. J’ai une potée depuis plusieurs années. Par contre, elles sont assez lentes à pousser. Il vous suffira seulement de prélever ce type de bouture et de les planter directement en terre, à environ la moitié de la partie dénudée.

Voici du sédum. Une des nombreuses sortes de sédum. On les reconnait à leurs petites “feuilles” globuleuses.
Celui ci est un sédum d’extérieur et pousse comme du chiendent ! Vous voyez les racines ?
Le  bouturage est très simple. On prélève des bouts comme sur la photo (avec ou sans racine). Les boutures avec racines prendront plus vite mais ce n’est pas obligatoire pour réussir.
Ce genre de sédum peut prendre rien qu’en le posant sur de la terre. Mais pour être certain de réussir votre bouture, je vous conseille d’enfouir un peu la “tige centrale” du sédum et ses racines dans la terre. Il n’y a pas besoin d’une grande épaisseur de terre, juste assez pour maintenir la bouture en place.
Il faudra bien arroser pour éviter que la bouture ne se dessèche et pour les racines de développent et s’enfouissent pour faire pousser votre succulente.

Voici un pot de ce sédum, bouturé l’année dernière. Là il repousse tranquillement après l’hiver. Mais à la fin de l’été, le sédum sera luxuriant et débordera.
Je n’en ai pas à l’intérieur (je commence à manque de place…) mais je pense qu’il peut s’y plaire si il a suffisamment de lumière.  Le manque de lumière est souvent ce qui limite le développement des succulentes d’extérieur en intérieur. Mais si on y fait attention, leur culture fonctionne bien. La couleur sera déférente et même leur aspect, qui peut être plus ou moins dense (feuillage resserré ou tige plus allongée) . Attention, si votre succulente monte en hauteur, c’est souvent le signe qu’elle manque de lumière.

Voici un grand classique des jardins français. Je pense que cette succulente est un Aeonium ( appelées aussi Sempervivum).
Elle arbore une couleur rouge en hiver (que l’on peut encore apercevoir sur certaines boutures) et qui disparait progressivement au printemps. Au printemps, en début d’été ou en automne, certaines “têtes” s’allongent pour laisser apparaitre de très jolies fleurs jaunes.
Elles supportent très bien d’être cultivée en intérieur et seront plus jolies si elles ont beaucoup de lumière.
Pour les bouturer, il vous suffit de planter directement les tiges dans la terre (environ à la moitié de la tige apparente).
Vous pouvez également leur faire faire des racines dans l’eau avant de les planter, pour en profiter comme un bouquet. Elles peuvent se garder des mois dans l’eau ! J’en ai toujours chez moi… j’adore.  Comme vu ici, ou encore ici.

C’est aussi avec cette variété que j’ai réalisé mon bouquet mêlant chrysanthèmes, renoncules et succulentes.  Ces boutures sont très résistantes et vous permettront de réaliser le bouquet puis de les récupérer une fois les fleures fanées pour les planter ensuite en terre.

Je vous conseille de planter plusieurs boutures dans le même pot pour avoir une jolie potée dès le départ. Le démarrage peut être un peu long et les nouvelles pousses mettront parfois plusieurs mois avant de se montrer.

Puis encore…

Ci dessus, probablement encore une sorte d’Aeonium… mais je suis vraiment incertaine pour celles-ci. Je ne les ai jamais vu fleurir (et la fleur aide pas mal à les identifier). Je les possède en vert vif et en pourpre.
Cette variété et plus “fragile” lors du bouturage. Les boutures se déshydratent vite et doivent dont être replantées rapidement.
Comme les autre, plantez directement la tige dans la tête et bien arroser pour favoriser la pousse des racines.
Je ne les ai jamais cultivées en intérieur.
Il faudra être patient avec elles. Elles sont très lentes à pousser, comparé à d’autres espères. (Je complèterai le billet avec des photos de mes pots que je possède depuis plusieurs années).

Voici un grand classique que vous croiserez dans tous les jardins. Une variété d’Echeveria, appelée communément la Joubarbe.
Cette succulente est très facile à cultiver et pousse vraiment vite (très gratifiant pour un jardiner débutant).
Les boutures se font simplement en décrochant un “chou” d’une plante. Elles peuvent avoir différentes tailles, en fonction de “leur age”.

Je vous conseille de retirer les anciennes feuilles, sèches, qui s’accumulent à la base de votre bouture de Joubarbe. Cela permet de mettre à nu la tige centrale et les éventuelles racines.
Enfoncer alors cette tige entièrement dans la terre, jusqu’à ce que la basse des feuilles touche la terre.

Voilà ce que ça peut donner en pot. Trois pots dans lesquels j’ai bouturés de la joubarbe de différentes façon et à des moments différents.

Ici j’ai planté un seul “petit chou”. Il a pris sont aise et a donc une taille “adutle” plus grande. Vous remarquerez la façon dont cet Echeveria pousse. Il fait des petits rejets au niveau de la base de la plante. Chaque nouveau plant développe ensuite des racine et devient indépendant. Il fera ensuite ses propres “bébés” lors de la saison suivante. Vous imaginez donc la rapidité à laquelle un pot peut se remplir !

Même Echeveria, mais cette fois-ci j’ai planté plusieurs boutures en même temps. Probablement cinq…
Elles pousseront jusqu’à coloniser tout l’espace. On peut très bien imaginer prélever un “chou” de ce pot pour le bouturer ailleurs.

Même succulente, mais qui cette fois prend toute la place du pot. On peut voir les nouvelles pousses alignées au bord du pot.
Quant elle manque de place, la joubarbe va laisser pendre ses nouvelles pousses dans le vide. Elles peuvent se décrocher et s’enraciner au sol (en pleine terre, entre deux dalles, sur un peu de poussière de terre ou même sur un tapis de mousse… ).

Ici, à gauche de la photo, une autre variété d’Echeveria. Je l’ai plantée il y a un an. C’était un tout petit plant d’une seule rosace, achetée en Espagne. J’espère que l’année prochaine, le pot sera recouvert et magnifique. On peut voir des fleurs fanées, sortie au printemps.

Les boutures peuvent également prendre d’autres formes…

Ici des morceaux de succulentes (encore une autre sorte d’Echeveria) cassés ont développé différentes façons de repartir. De se bouture elles mêmes.

Ici des racines se forment à la base de la tige pour aller chercher à se replanter.

Idem ici. (C’est ce qui se passera directement dans la terre quand vous planterez vos boutures).

A partir d’une seule feuille, une nouvelle plante est susceptible de se développer. Pour cela, poser votre feuille sur la terre. Arroser régulièrement (au brumisateur) pour que la terre reste légèrement humide. Genre une fois par jour.
Placer le pot près de la lumière mais pas directement sous le soleil qui risquerai de faire flétrir la feuille. Une racine devrait sortir rapidement.

La même technique peut être utilisée pour bouturer un sédum.

Chaque petite feuille est susceptible de devenir une grande plante.

Vous voyez la racine ? ça commence comme ça…

Ici c’est un sédum morganianum. Ça ne s’invente pas ?!

Ici je tente de bouturer un sédum rosé. Attention, cela ne fonctionne pas à chaque tentative. Ne désespérez pas.
En générale il faut de l’humidité, mais pas trop pour ne pas faire pourrir vos boutures… bref, c’est une chimie que nous ne pouvons pas toujours maitriser.

Puis parfois cela fonctionne tout seul… Ici, c’est un sédum qui s’est planté tout seul dans un pot recouvert de mousse lors de l’hiver 2012-2013. Je ne sais pas comment c’est arrivé… Une graine ? une feuille tombée? C’est juste magique et c’est un de mes favoris ! Il a encore sa couleur rouge hivernale.

Les sédums sont très fragiles et cassent comme du verre. Il vaut mieux prévoir de les planter dans un pot assez grand pour avoir à éviter de les rempoter par la suite.

——————————————————

Si vous n’avez pas de grand mère avec jardin ou de copine accro aux succulentes, il vous reste encore la solution d’en acheter en pot.

On me demande souvent où en trouver. Je répondrai ” dans toutes les jardineries !”
Les grandes enseignes comme Truffaut, Jardiland ou encore Botanic proposent de très beaux spécimens.
Ils en proposent plus au printemps. C’est donc le moment d’y aller.
Je ne trouve pas les mêmes variétés d’une enseigne à l’autre donc je vous conseille de les visiter toutes pour trouver différentes sortes de succulentes. Les prix sont très variables et augmentent avec la taille de la plante.

Dernièrement j’ai acheté ce beau sédum rosé chez Leroy Merlin ! Un belle surprise à petit prix !
La succulente de droite, une variété d’Haworthia, vient de chez Ikea. La encore on y trouve de jolis spécimens à petit prix. Un seul conseil, rempotez les rapidement car leur terre ou plutôt substrat me semble bien peut nutritif pour garder les plantes en vie. C’est bien simple, je n’ai jamais garder vivante une plante des chez Ikea que je n’ai pas rempoter. Alors que quand je fais ça, elles vivent et deviennent superbes !

Ici des boutures réalisées pour faire un terrarium par exemple. Mon tuto est ici.

(Attention, j’ai remarqué que la Haworthia ne supportait pas le soleil… Il est indiqué qu’une exposition ombragée lui est plus favorable mais moi ma terrasse est plein sud. Donc après une journée sous le soleil, elle commençait à flétrir. Je l’ai donc sauvée de mon erreur en lui donnant un bain d’une nuit. Elle s’est bien réhydratée et je la garde à l’intérieur maintenant).

——————————-

Je vous montre deux pots que je me suis amusée à faire avec toutes mes boutures de différentes variétés de succulentes.

Ensuite j’avais un pot avec une succulente qui a souffert l’hiver dernier. Elle est vraiment moche mais encore en vie. Elle va repousser mais ça prendra du temps avant qu’elle soit à nouveau jolie.

J’ai commencé par ajouter une nouvelle couche de terre (de jardin). Histoire d’apporter de nouveaux nutriments et d’avoir un substrat un peu plus meuble pour planter mes boutures.

Et voilà ! la vilaine est bien camouflée pour lui laisser le temps de se refaire une beauté.

Puis j’avais un pot envahi par la mousse… j’aime beaucoup ça, j’ai voulu la garder.
J’ai simplement fait quelques trous à l’aide d’une baguette chinoise et j’y ai enfoncé des boutures. J’aime beaucoup le résultat clair semé de ce pot.

Je vais arroser mes boutures beaucoup plus souvent que les autres pots, de façons à maintenir une terre bien humide et favoriser le développement des racine. Cela peut être quotidien si je constate que la terre s’assèche.

Avant de terminer ce billet, je me dois de répondre aussi à deux questions récurrentes.
“Quelle terre utiliser ? “
Il existe de la terre “spéciale cactées”. Je pense qu’elle est très adaptée aux cactus mais pas forcement aux succulentes, qui elles supportent l’humidité.
On lit aussi de mélanger du sable à la terre… perso je ne le fais pas.

J’utilise un mélange “terre-terreau” lorsque j’en achète en jardinerie. Mais je préfère la terre de jardin quand je peux en récupérer chez ma mère.
Je veille à drainer le fond de mon pot avec quelques cailloux ou des morceaux de pots cassés. Cela permet à l’eau de bien s’écouler du pot après l’arrosage.

On arrive donc à la seconde question :
“Quelle fréquence d’arrosage ?”
Là encore mes conseils seront différents de ce qu’on peut lire ou croire…
D’expérience, je constate que mes succulentes poussent bien plus quand je les arrose “beaucoup”.

Par exemple, je peux arroser mes succulentes d’intérieur deux à trois fois par semaine… parfois moins. J’essaye de ne pas leur laisser avec une terre trop sèche. Nous sommes d’accord que si je ne les arrose pas de la semaine ou de la quinzaine, elles ne vont pas mourir ! (pratique pour partir en vacances). Je parle d’un arrosage d’entretien qui me permet de les faire bien pousser.
Je fait à peu près pareil en hiver… peut être une fois de moins par semaine car il fait moins chaud (mais attention au chauffage qui peut rapidement déshydrater nos plantes).
Concernant mes succulentes d’extérieur, en hiver je ne les arrose pas. Simplement pour éviter qu’elles ne soient gorgée d’eau lors d’une baisse des température. Alors bien sur elles prennent la pluie. Je veille à retirer les coupelles sous les pots.
Lorsque la neige est annoncée, je rapproche les plus sensibles près de la fenêtre pour qu’elles soient un peu abritées par le toit. Je rentre les plus sensibles à l’intérieur pour tout l’hiver. Mais je leur trouve un place très près de la fenêtre.

Dès le printemps, je commence à les arroser à nouveau. Pas souvent… je ne peux même pas vous dire car il a beaucoup plus ce printemps alors j’ai du faire ça deux fois.
Depuis quelques jours, et ce durant la période estivale, je les arrose fréquemment.
Ma terrasse étant exposée plein sud, le soleil cogne toute la journée.
Il peut m’arriver de les arroser tous les soirs lors des périodes avec des journées très chaudes.
En générale, c’est à peu près trois fois par semaine durant l’été.
Mais je les regarde beaucoup alors il peut m’arriver d’en arroser juste une si je la trouve un peu fatiguée…

Concernant l’utilisation d’engrais, je ne peux rien vous dire. Je n’en utilise pas… mais j’ai bien envie de me pencher sur la question, concernant des produits biologiques bien sur.

 

J’espère que mes petits tips vous inspireront et aideront les débutantes à se lancer.
Je vous ai préparé plusieurs posts (déco, diy…) pour rester dans le thème…  à suivre !



There are 49 comments

Add yours
  1. OUIOUIOUI studio

    Un post vraiment top Morgane! (D’ailleurs je l’ai mentionné sur mon article de ce matin) Je suis en train de faire plusieurs boutures en ce moment et j’ai littéralement dévoré ton article. A priori, je fais tout comme il faut :) J’ai aussi appris les différents noms et c’est plutôt chouette de savoir comment s’appellent ces demoiselles. Il me tarde de voir tes prochains articles sur le même thème! Bises. Marlène

  2. poulette magique

    Han pareil c’est top ! Comme tu le dis ça marche pas tout le temps mais hop des fois les boutures partent et ça fait de belles plantes, ici ça a marché sur certaines et d’autres non, mais c’est tellement gratifiant de voir ses plantes pousser, ça fait du bien au moral <3 Il me tarde de voir le reste de tes articles (et d'ailleurs tes pots sont trop beaux je veux en voir plus ^^)

  3. Happy Us

    Hello! Merci pour tous tes conseils, ça tombe bien car j’ai planté et bouturé plusieurs succulentes le week end dernier. A priori, j’ai bien fait comme il faut. Je croise les doigts pour que mes plantes deviennent aussi jolies que les tiennes. J’adore ton sédum rouge qui a poussé tout seul, c’est original et très beau! A bientôt

  4. Elo

    Ce post est impressionnant… Très constructif, notamment sur l’arrosage… j’ai toujours peur de les faire pourrir, il y en a une à la maison dont les feuilles pourrissent à la base, à ma grande déception… je pense la rempoter sous tes conseils ! merci pour ce billet d’enfer !

  5. MissK

    Merci pour tous ces bons conseils ! Je me demandais bien ce qui arrivait à mes succulentes achetées chez IKEA il y a quelques mois … j’ai la réponse et je sais ce qu’il me reste à faire …

    J’ai réalisé, chez belle maman, pas mal de boutures car ce sera le marque place de mes invités lors de notre mariage (un petit pot de succulente marqué au nom de l’invité) ;)

    J’aurais une question : j’ai une succulente, celle de gauche ici http://www.ikea.com/fr/fr/catalog/products/80069514/
    qui pousse toute en hauteur et du coup me fait une tige moche : ce serait dû à quoi ?

  6. Aline

    Whaou, ce post est génial, merci beaucoup! Tu dois en avoir une sacrée collection. J’ai acheté quelques succulentes et je vais essayer d’en faire des boutures grâce à tes conseils, merci!

  7. sierralemon

    Alors moi en ce moment je suis du genre “et toi ? t’en as des plantes grasses ?” même auprès de mes collègues… J’ai toujours pensé que je n’avais pas la main verte, et puis après avoir planté, comme ça pour voir, des morceaux de succulentes de chez papy qui avaient essuyé une grosse bourrasque et s’étaient cassées, j’ai constaté que non, on peut toujours essayer et qu’effectivement les succulentes, ça coûte pas cher et c’est hyper gratifiant !
    Là j’ai plusieurs boutures que je regarde amoureusement chaque jour, et je suis contente dès qu’une petite pousse pointe le bout de son nez (et je suis pareil que toi, j’arrose beaucoup !).

  8. Romanemone

    Et bien voilà qui est très précis, merci.
    Pour ma part, j’ai une crassula depuis des années, si tu en veux un bout, dis le moi, de petites branches se sont cassées et on dirait qu’elles ont des racines.
    ( et j’adore l’aeonium, cela me rappelle ma grand mère qui en avait plein)

  9. Claire-Line

    Un super post, merci. J’adore les succulentes mais après un gros déboire il ne m’en reste plus qu’une toutes les autres perdaient leur feuilles dès que je les effleurait, super bizarre. Je n’aurai pas soupçonné une seconde que ces feuilles pouvaient donner des racines puis de petites boutures, quel gâchis! Bref, ton article m’a redonné la foi. Merci d’avoir détaillé chaque étape et donné ces conseils bien utliles! Ce week-end ça sera jardinage ;-)
    Claire-Line

  10. Madame Ordinaire

    Voilà le billet qu’il me fallait!! Mon père a dans son jardin une multitude de variétés de ces plantes que j’aime beaucoup. Il ne me reste plus qu’à prélever chez lui quelques boutures et laisser la chimie se faire… Merci Morgane :-)

  11. CHRISTELE

    Je me régale à lire tes posts à chaque fois et ce soir, c’est drôle de découvrir cet article car j’ai ramené aujourd’hui de mon boulot, 4 sédums ! Tes conseils vont m’être très précieux. J’adore les petits choux et le mélanges des variétés. J’espère réussir mes plantations car je ne suis pas la reine de l’arrosage…

  12. delph

    Merci pour ce beau post détaillé. Je fais comme toi depuis petite. Le jardin de mes parents regorge de succulentes. Les mêmes que les tiennes à vrai dire. Et j’ai toujours bouturé pour en replacer ici ou là. Et bientot j’en ramènerais dans mon petit jardin à moi.
    Par contre j’ai un gros chou en pot à l’intérieur, et bien qu’il soit près de la fenetre il pousse en hauteur….je me demande bien pourquoi. Du coup je vais voir peut-etre pour le rempoter, car c’est un ikea il me semble, je l’ai depuis 18 mois je crois, il était parfait jusqu’à cet hiver. Pourtant il n’a pas manqué de luminosité :/
    Bises

  13. Marie

    Je suis chez mes parents ce week end. Ma mère a plein plein de succulentes depuis qu’elle est toute jeune. Je pensais que c’était dur et tu m’as convaincu du contraire.
    Je vais jardiner cet après midi :)

    Merci

  14. breizhlilou

    merci beaucoup pour ce post ! un ami vient de me convertir aux succulentes, qu’on est allé chercher dans la nature (j’habite en montagne et il y en a partout si on regarde bien ;-) ) je n’avais pas le nom du sedum, c’est chose faite, et tes conseils vont m’être précieux pour le faire s’épanouir (enfin j’espère!)
    Encore merci !!!

  15. apodioxe

    J’adore tes succulentes, j’en ai quelques-unes aussi grâce à ma mère (une vraie main verte) avec le temps, j’ai fini par perdre ce que j’appelais les artichauts.. Mais par contre, j’ai toujours deux grandes jardinières des petites plantes que tu as mises en photos, celles que tu as en vert et pourpre, l’orpin de siebold, j’ai mis une photo sur mon blog si tu veux voir : http://www.apodioxe.fr/jardin-d-ete/

    Je suis déçue, dernièrement j’en ai perdu deux, deux toutes petites que j’ai peut-être trop arrosé, je ne sais pas trop mais quand les feuilles deviennent noires et tombent, il n’y a plus rien à faire ? C’était une petite comme tu as sur ton avant-dernière photo tout en bas…

  16. Christine

    Mille mercis pour cet article hyper complet ! J’ai suivi un tuto pour me faire un tout mini jardin de succulentes et ton article m’a été d’une aide précieuse pour nettoyer et y placer les joubarbes récupérées chez mes parents. Et en plus, maintenant je connais leurs noms ;) Thanks.

  17. Charlène

    Super article. Je suis aussi une fan des plantes grasses, mais je n’y connais pas grand chose surtout pour les noms. Je crois que je vais essayer de faire une ou deux boutures. Merci pour tous les conseils.

  18. Sarah

    Merciii pour cet article passionnant ! J’adore les succulentes mais suis encore vraiment novice .

    N’ayant pas de copines ou de grand mères ayant des succulentes, j’ai craqué sur de jolies boutures chez Arée succulentes ( http://www.arreesucculentes.com/) , à 2 reprises, et c’est une belle adresse, les plantes sont vraiment belles, les colis soigneusement confectionnés et livrés par transporteur, le prix abordable et surtout on a un large choix de variétés, en faisant travailler un petit producteur local, que du bonheur !! :)

    Par contre je te lis et je m’aperçois que j’ai fait un joli jardin de succulentes dans un grand contenant Ikéa mais je n’ai rien mis au fond pour absorber l’eau, et il n’a pas de trous .. :/

  19. Cyrielle

    Bonjour, je suis ton blog depuis quelques temps, je ne suis pas bloggeuse (je n’ai pas assez de patience pour ça). Bref , le pourquoi de mon commentaire est le suivant : pourquoi ne pas lancer un une plateforme ou des atelier où des amoureux des plantes se rencontreraient et échangeraient boutures, conseils, … . Cette idée a pour ainsi dire germée dans mon esprit, mais n’ayant aucune existence sur la toile je me suis que de te la soumettre serait peut être utile pour un de tes prochain atelier ou autre. Voilà

    • morganours

      Merci pour ta suggestion. C’est une très bonne idée mais je n’aurais pas le temps pour gérer ça. Je pense par contre qu’il existe des clubs de jardinages où les gens échangent des boutures.

  20. laurence

    Bonjour

    Bravo et merci pour votre super article très complet et très explicite, j’ai une petite question, doit on forcément planté les succulentes dans des pots percés, j’ai essayé une fois dans un contenant en verre et elle n’a pas “survécu” ma belle mère me disait qu’il fallait à tout prix un pot percé ?

    Merci pour votre réponse, bonne continuation

    Laurence

    • morganours

      oui en effet les pots non percés ont pour risque de faire pourrir les racines si un peu de stagne au fond. Et effet inverse, souvent, pour éviter ça, on limite les arrosages et la plante soufre d’un manque d’eau…

  21. MaThildeArt

    Ton post m’aura été bien utile ! Je me lance dans la réalisation de boutures de sedum par les feuilles, et tes conseils d’arrosage m’aident bien je dois dire.
    Au sujet d’où trouver des plantes grasses en tous genres, je fréquente souvent les journées des plantes de Courson (déplacées au jardon du château de Chantilly), ça a lieu deux fois par an, au printemps et en automne. L’entrée n’est pas donnée mais les exposants viennent parfois de l’Europe entière, avec des spécimens de fleurs, arbustes, cactés, tous plus incroyables les uns que les autres. Mais je m’égare. Dernièrement, aux journées des plantes de Chantilly donc, je suis tombée sur Arrée Succulentes, un producteur Breton qui vend d’ailleurs en ligne: http://www.arreesucculentes.com/

    Jetez un œil, le choix est immense, et les prix sont tout doux =)

  22. Marion

    Bonjour,
    Merci pour cet article bien détaillé et plein d’idées !
    Combien de temps il faut compter en moyenne pour obtenir une “mini succulente” en partant d’une feuille ? (jimagine que cela dépend de la variété mais pour avoir une idée…)
    Merci de ta réponse
    Marion

  23. Lamercieremagique

    Merci Morgane pour ces précieux conseils…
    J’avais vu ta collection sur IG et je suis ravie d’avoir pensé à consulter ton blog en cherchant comment bouturer ces jolies plantes !
    b.

  24. Noe

    Comment garder un feuillage resserré? Mes mini succulentes grandissent grandissent! J’aimerai les garder toute bébé et rondes plutôt que longue tige avec quelques grosses feuilles grasses à gauche et à droite.
    Comment faire?
    Merci!

  25. Riri59

    Hello bonjour
    Je recherche des informations sur les sédums pour faire vegetaliser la toiture
    Toiture terrasse Exposée plein sud
    j ai cru lire que tous les sédums n aiment pas le soleil ?
    Quels variétés de sédums me conseilles tu ?
    J ai déjà réalisé un mur de deux mètres carrés mi ombre mi soleil et certains sédums y poussent très bien d autres manquent un peu de soleil
    Merci pour tes conseils
    Richard

    • morganours

      Bonjour Richard. Je suis désolée mais je ne suis pas du tout une pro des toits végétalisés… Je ne vais pas pouvoir te répondre, désolée

  26. Anne

    Oh ben ça alors c’est vraiment un super article ! Moi je suis plus branchée légumes et plantes aromatiques, j’aime bien les succulentes mais je n’y connais pas grand chose, ton article est fort instructif ! Merciii !

  27. Léna

    Salut ! Super ton blog ! Il m’a donné plein d’idées !! Je me découvre depuis peu une passion pour les succulentes et j’aurai quelques questions :
    – pour l’instant mes succulentes sont dehors mais cette hiver je ne pourrai pas toutes les rentrer, puis les laisser dans la véranda sans crainte ?
    – lorsqu’on prélève une bouture faut-il la replanter tout de suite, la laisser sécher ou la laisser tremper dans de l’eau ?
    – pour le terreau j’ai fait un mélange de terre de jardin, de terreau pour cactées et de gravier, cela vous semble-t’il propice ?
    Merci d’avance si vous avez le temps de me répondre :)

  28. Pom

    Article super intéressant ! Je cherchais comment bouturer des espèces de Sempervivum que j’avais mis sous mon balcon, et j’atterris ici. Je vais enlever la rosace qui a fleuri cette année. Mais je vais replanter les rosaces du tour puisque ça a l’air si simple à te lire. Et ton article m’a donné l’idée d’en mettre dans un pot plat de bonsaï à mettre à l’intérieur de la maison.
    Alors un grand merci pour ton article.

  29. Ixaloa

    Bonsoir, ce post est super, bravo ! Il m’a inspirée pour me lancer dans les succulentes !
    Cependant j’ai un petit souci, j’ai une petite bouture de Echeveria qui avait bien commencé à former racines et depuis 3jours elle est en train de pourrir au niveau des feuilles… :'(
    Que faire ? Arroser, laisser sécher ?
    En te remerciant d’avance, j’espère sauver ce petit bonhomme, et bonne continuation à toi !!
    Ixaloa.

  30. Michelle

    Bonjour, super votre article, il m’a bien aidé pour la façon de bouturer certaines succulentes que j’ai dans ma petite rocaille. Par contre est il possible de les laisser dehors l’hiver sans risque de les voir geler.
    Merci de vos bons conseils

  31. Laetitia

    Bonjour Morgane

    Si j’ai bien compris ton article, toi tu conseilles de les arroser une fois par jour (brumisateur). Mais j’ai pu lire part la suite que pour bouturer à partir d’une feuille il fallait absolument faire sécher les feuilles, ne pas arroser et ne pas les déposer sur de la terre au tout début.
    J’ai arrosé (au brumisateur) mes boutures de feuille dès le premier jour, penses-tu qu’il faille que j’arrête d’arroser (j’ai peur de les faire pourrir)? Et combien de temps faut-il pour obtenir une mini plante à partir d’une feuille?

    Merci par avance pour tes réponses

    • morganours

      tu peux essayer les deux techniques… et comparer. Moi je les brumise régulièrement mais pas tous les jours.
      Quant au temps… c’est vraiment très variable. Les premières racines peuvent sortir en 3 jours comme en 15… bref, il faut juste etre patient et ce qui est certain, c’est que beaucoup de feuilles vont flétrir et mourir sans jamais faire bourgeonner

  32. Nayade

    Bonsoir merci pour ce détail, on m’a offert différents type de plantes grasses et je me renseigne sur comment s’en occuper et comment ne pas les perdre. Et dans cet article tu as répondu a toutes mes questions. Merci encore et au plaisir de te lire.

  33. Marie

    Bonjour, j’ai acheté une succulente récemment. Malheureusement, dès le lendemain, ses feuilles ont commencé à noircir et c’est de pire en pire…. il y a un peu de moisie dans la terre.. pourtant je ne l’ai pas arrosé! je suis en train de la perdre et j’aimerais trouver une solution. Aurais tu des conseils??
    Merci beaucoup

  34. Shanna de Montigny le Bx

    Merci pour ce magnifique poste sur les succulentes…Moi même , je fais démarrer des petites feuilles cassées avec un peu de terre sableuse (le sable aide bcp pour faire sortir les petites griffes…) Je le pratique pour le buis conseil de Stéphane Marie . Ne pas hésiter de poser des petites pierres à côté de vos succulentes en potées voire des coquillages !! la chaleur répercuté donne le fortifiant de rêve à ces jolies petites plantes…et les coquillages ornent joliment les potées !!

    une passionné des plantes !!

    Shanna


Post a new comment