Processed with VSCOcam with a8 preset

Grosse, en retard et bordélique

CACTUS

MORGANOURS

MORGANOURS

Voilà, voilà… j’avais juste envie de vous parler de ça. Un petit billet à coeur ouvert.
C’est comme ça que je me vois et c’est comme ça que je ne me supporte plus.

J’oscille entre flagellations et circonstances atténuantes… Il faut dire que l’année passée n’a pas été simple pour moi. J’ai souvent eu envie de le dire, mais je pense qu’il fallait que j’en sorte pour pouvoir en parler. Aujourd’hui je me sens mieux car je sors de cette dépression qui m’a rongée durant de longs mois. Le décès de ma mère, la séparation de mon couple et d’autres choses qui me pèsent depuis des années… je n’ai pas pu faire autrement que de succomber. Je n’ai pas honte de ça et je peux en parler sans problème. Je sais que c’est une maladie et que je ne suis pas la seule à vivre ce genre d’épreuve dans ma vie.

Aujourd’hui je vais mieux. J’ai beaucoup lutté et travailler pour sortir de cet état. Je vais même dire, que le plus dure a été de l’accepter. Accepter d’être triste et de devoir vivre avec. Devoir se lever, amener mon fils à l’école, préparer un repas, faire la vaisselle et travailler…  ce ne sont pas les km de lignes d’un bullet journal qui vous sortent de ce genre de situation. Juste le temps et la thérapie.

Je n’ai jamais été une personne ordonnée et organisée, mais tout cela ne m’a pas vraiment aidé à devenir “une meilleure version de moi même”.
Il est peut être un peu tôt… mais j’ai encore besoin de tourner une nouvelle page.

Je ne supporte plus le poids que le porte sur mon corps et qui me rappelle tout ça. Je ne supporte plus être en retard, de courir après le temps, de me stresser le matin ou de subir les rappels à l’ordre par mail. J’en ai marre du bordel chez moi, d’avoir honte quand quelqu’un passe à l’improviste ou de devoir passer toute une journée à ranger avant d’inviter quelqu’un. Je me laisse subir ça…

Je vous parle à coeur, ouvert, c’est un peu une sorte de coming out en fait. Je suis grosse, bordélique et en retard.

Aujourd’hui je me sens mieux et je continue à travailler sur moi. Je commence à comprendre pourquoi tout ces trucs qui sont des poids pour moi sont là et j’espère que la prochaine étape sera d’arriver à m’en délester.

Je ne sais pas pourquoi je vous parle de tout ça… peut être pour me faire pardonner de ne pas être toujours disponible, dans les temps ou au top. Peut être aussi pour que ceux qui traversent ça se sentent moins seuls… je ne sais que trop bien le mal que les blogs ou les réseaux sociaux peuvent faire aux gens qui sont dans des périodes de doute ou de mal-être. Moi, je ne veux pas générer ce genre de choses et pourtant, ici et sur instagram, je montre le best-of de ma vie, comme tout le monde. C’est aussi comme ça que je me fais du bien, donc je ne m’en empêche pas.

Aujourd’hui je sens que tout est possible si je le veux et si je ne suis pas trop rude avec moi même. Let’s go !

J’ai retrouvé le sourire et le plaisir de faire. Je voulais juste vous confier ça…

 



There are 59 comments

Add yours
  1. Celine

    Je ne m’étalerai pas pas mais comme je te comprend !
    Tu es belle comme un coeur , douée , tu as le sourire aux lèvres et tu fais comme tu peux parce qu’on est pas des machines !!! Plein de courage pour la suite Morgane, chaque chose en son temps, mettre des mots sur nos maux c’est déjà un grand pas ! le meilleur reste à venir , ON le mérite toutes !
    des bisous

  2. Irene

    Alors à travers le filtre d’ ig je te vois :
    – hyper sexy ( moi je suis du genre planche à pain )
    – super douée de tes mains ( qui d ailleurs sont vertes… )
    – tellement aimante avec ton squirrel….

    Alors c’est vrai que ce n’est qu’ un petit bout de toi mais quel sacré bout de femme !
    Haut les coeurs!
    Irène (@minibabe13 )

  3. carine

    Bravo, il faut du courage pour pouvoir le dire à haute voix. Faire une remise en cause de soi-même est souvent très dure. En tout cas on sent la sensibilité de ta personne, et malgré le sujet tu m’as fait sourire. Je me trouve grosse, je suis tout le temps en retard ( c’est exaspérant), je suis désordonné et je me dis que je devrais invité plus souvent à la maison pour m’obliger à ranger ma maison. Mais il faut voir aussi nos qualités.

    Bon courage pour la suite.
    CArine

  4. Camille

    Que c’est dur ces moments là. Et On aura beau te dire à quel point tu es belle, douée et touchante, rien n’y fera. J’ai eu une fin d’année merdique à souhait. je tenais bon niveau poids et puis j’ai tout laché. Et puis c’est l’engrenage, on se sent nulle alors à quoi bon faire attention, on se sent grosse alors à quoi bon sourire… et la tristesse s’installe. Je force ma nature la plupart du temps mais je suis très mélancolique en réalité. Et parfois si je n’y prends pas garde je pourrais laisser la dépression m’envelopper un peu trop chaudement….
    Je suis heureuse de lire que tu vas mieux. Maintenant je vais te dire ce que j’aime chez toi: Ton tissage offert pour notre mariage et qui est juste au dessus de ma place dans le lit. Les mots que tu inventais et qui me faisais tellement rire. Tes petites vidéos de bouffe, avec toujours tes bonnes idées, tu en referas dis? Ta voix grave et ton accent qui chante le sud. Mais le sud chic! Ta façon d’aimer les plantes et les chats et la laine. l’idée de te voir en mai, même si ce sera court.
    Je t’embrasse doucement. Et j’espère du fond de mon coeur que tout ira mieux.
    Camille

  5. Camille

    Et faire des fautes horribles… LA VACHE j’ai fait fort!! Si t’as le temps de me corriger, te gêne pas:-) je m’auto pique les yeux en me relisant!

  6. Paule

    Hummmm la dépression, le corps qui trinque…je vois bien oui.
    Bon courage Morgane. La route du deuil est longue mais il faut trébucher, tomber et se faire mal pour avoir envie d’avancer.
    Je t’embrasse….et je profite de ce petit message pour te dire que j’admire beaucoup trop travail.
    A bientôt, pAULE;

  7. mamanlowcost

    Alors, moi je ne suis pas grosse, je suis hyper organisée, limite MONK chez moi, et surtout jamais en retard….. Je me suis séparée en 2015, j’ai retrouvé quelqu’un d’adorable 1 semaine après (avec qui je suis toujours d’ailleurs!), j’ai mes 2 petits 1 semaine sur deux, et cela ne m’empêche pas de pleurer un jour sur deux, d’avoir vécue une année 2016 au fond du trou, et de revoir un peu le bout du tunnel depuis ce début d’année…… Bref……

  8. fany

    Chère Toi,
    Tu ne me connais pas, et moi seulement au travers de ton blog et IG, ton best of comme tu dis! Pourtant je décèle souvent cette sensibilité dans tes photos, cette fragilité plutôt qui est imposée par la vie d’aujourd’hui. E ça peut donner des supers moments, mais aussi des moins bons comme se sentir débordée ou engloutie par la tempête de la vie. Cela fait 6 ans que ma maison est en travaux, je vis entre cartons et listeS de choses à faire, 2 petites filles qui envahissent l’espace, comme toi je peux passer ma journée à ranger dans la perspective de recevoir du monde, et devoir tout refaire le lendemain…
    Il faut accepter son bordel car chez TOUT LE MONDE c’est comme ça! On a tous des moments best of, et les autres considérons les comme des brouillons. Et puis ces brouillons, on pourrait peut être plus en parler d’ailleurs? Si tu nous montrais ton quotidien, celui en bordel justement? Et si tous les IG montraient ces instants où la vie prend le dessus, cela pourrait décomplexer pas mal de monde tu ne crois pas? Vive le bordel libre, créons un hashtag!
    Un solution intéressante aussi à creuser: se délester du matériel, faire le ménage par le vide. Jettes/donnes/recycles 1 objet par jour, ça va faire de la place rapidement et du bien au moral.
    Quand à te qualifier de “grosse”, je te dis juste que t’es belle. Tu ressens ce que tu ressens, moi je vois ce que je vois: une femme belle.
    J’espère que mes petits mots pourront adoucir la rudesse de tes sentiments à ton encontre.
    La devise: mettre du rouge aux lèvres et aux ongles, se poser face au soleil et sourire !
    xoxo

  9. Gil

    Vous êtes courageuse. Bravo a vous d’oser dire ce qui vous ronge. C’est le premier pas vers la guérison. Je vous suis depuis longtemps et j’ai vraiment apprécié la pudeur de votre blog et Instagram. On pouvait deviner certaines choses mais pas de déballage. Armand a de la chance de vous avoir. Lui prouver avec courage qu’on peut se relever d’épreuves comme celles que vous avez traversées est une belle leçon de vie. Bien plus qu’un intérieur nickel chrome et une healthy-fitness Mummy. Je vous embrasse! Vous allez arriver à sortir de cette maladie!!

  10. Daphne

    bon et tu es aussi suivi par +de 37000 personnes, tu as deux métiers, et un talent créatif indéniable. ça ne soigne pas la dépression, mais permet de rendre le verre à moitié plein. Et pour ce que tu renvoies aux gens, à mon avis, ce n’est pas de la culpabilité. Y en a des plus douées que toi :-) Merci en tout cas de moderniser ces “loisirs créatifs” qui ont bercé mon enfance à coup de 100 idées.

  11. Amélie

    Ton article me parle tellement… Je te suis sur Snap, Insta et ici et tu ne laisses rien transparaître ou si peu. J’imagine l’effort que cela demande et je te trouve bien forte et courageuse.

    Je n’ai pas grand chose à te dire, on ne se connait pas, je suis juste une lectrice mais je voulais t’envoyer un petit mot de réconfort, un petit <3

  12. Blandinette

    Bonjour,
    Ça fait des années que je te suis, sans jamais commenter. Pas le temps, pas grand chose à dire d’original par rapport aux autres commentaires….
    Mais cette fois-ci je commente parce que ta confession rend l’échange assez intime.
    Je pense que tu devrais le pendre en photo, ton bordel. En faire de belles photos te le rendra plus acceptable. Personnellement, j’adore voir le bordel chez mes amis. C’est leur “vérité”. Les maisons bien rangées, je trouve ça ennuyeux et coincé du cul ;-)
    En fait, j’aimerai que toute les blogueuses déco nous montre leur bordel planqué (un peu comme le placard de Monica dans Friends), car je suis persuadée qu’elles en ont toutes un….et que ça remettrai les idées en place : WonderWomen n’existe pas et tant mieux !!!

  13. La fille aux tâches de rousseur

    Même si cela ne change au final pas grand chose, lite que l’on n’est pas seule à vivre cela, fait du bien. Pour moi qui travaille dans le paramédical le plus dur c’est de travailler, l’énergie dépensée est trop importante mais je crois qu’ un jour cela ira mieux…. et je suis vie d’accord que le plus difficile c’est l acceptation… plein de jolies choses à venir Morgane….

  14. Mistou Flette

    Quand je me promène sur instagram, j’aime beaucoup flâner sur le profil “Morganours” parce qu’on s’y sent bien, parce qu’il y déborde de la douceur, de la beauté, qu’elle soit humaine ou naturelle, avec toutes ces belles plantes… et puis j’y pioche des idées de déco, de diy… tout le reste, certes, on ne le voit pas, mais je trouve que d’en parler, c’est déjà beaucoup…. Bon courage pour guérir peu à peu tous ces maux, mais surtout un énorme merci pour tout ce que je retire de positif chaque fois que je vais sur votre page ig ;o)) #nevergiveup !! (Mistou_Flette)

  15. mc

    Comme tu le dis très bien toi même, ce qui t’a permis de sortir de cette impasse, c’est d’avoir accepté; accepté ta tristesse, cette dépression. Je crois en effet que le temps et l’acceptation sont la base dans ce genre de moment. C’est une force et je crois qu’elle doit te guider pour le reste également. Accepter ce que l’on est. Le rejet de soi n’est qu’un obstacle de plus à la liberté et au bonheur. Si on commence par accepter, souffler et se poser quand on ne se supporte plus, se faire du bien (un bain, une promenade, un calin) pour apaiser ce sentiment sentiment de rejet, le combat sur le fond du problème sera facilité. La vie est belle. Ne soyons pas trop dures avec nous mêmes. Nous ne sommes ni robots, ni animaux, contrairement à ce que la société nous impose parfois.

  16. Marie

    Et bien en tout cas, tu fais tout pour ne pas montrer que tu ne vas pas trop trop bien….. C’est sûrement pour cela ton amour pour les plantes et le soin que tu leur donnes…. Courage à toi mais je sais qu’avoir un enfant cela nous aide à rester debout… ☺ Et…. tu es grosse où ???

  17. Tricot en cours

    Morgane. Merci. D’accepter de te montrer vulnérable. De lever un coin du rideau sur une réalité qui n’est pas toujours sexy. D’embrasser les paradoxes -le beau et le moins beau, celui qu’on n’a pas toujours envie de voir mais qui pourtant existe. Et surtout, bonne route.
    Au plaisir de te recroiser bientôt.

  18. Louise

    Juste un petit mot pour dire merci de mettre le doigt sur un sujet tabou dans le monde merveilleux D’IG et des réseaux sociaux où toutes les filles sont minces, organisées, maman-géniales et heureuses en plus !! Je me sens grosse, en retard et bordélique, pauvre en plus, avec un petit garçon et enceinte du deuxième. Mais avec l’arrivée du printemps ça redonne la pêche, en lisant ton post je me suis sentie moins seule, et plus d’une fois tu m’as aidé sans le savoir avec tes tissages et autres DIY qui m’ont donné envie d’entreprendre des choses et m’ont donné la sensation du travail accompli et la joie d’avoir créé quelque chose. Donc courage Morgane, mais aussi et surtout merci. Grosses bises d’une grosse bordélique en retard qui pense qu’elle va s’en sortir entre autres grâce à toi.

  19. Caro

    Bonjour, je te suis depuis longtemps mais sans connaître rien de perso de ta vie….ah si tu fais des selfies pipi. J’admire tes plantes, tes tissages , les photos de ton intérieur, ton côté rock! Quand je te vois je me dis ou est passée ma créativité, l’énergie de mes trente ans, pourquoi je ne suis jamais en retard pour un boulot que jen’ai pas, parce que quand je te vois je sens que tu es une fille qui pulse! Et tu es très inspirante! Alors je me rejouis si tu te sens mieux et qù en même temps tu puisses avoir la force de dire ce que tu as traversé. Moi j’ai un côté mélancolique qui me fait peur souvent mais je le regarde rarement dans les yeux.

  20. Alice

    Belle et pleine de projets, ça marche aussi Morgane. Ça dépend de l’humeur du jour…
    IG reste cette façon de se dire que tout n’est jamais si sombre, pour peu qu’on se force un peu (parfois), même si pour cette jolie photo on ne range qu’un tout petit bout de l’appart !

  21. Tatiana Fischli

    Comme tes mots résonnent en moi. Il y a un an et demi que tout à commencé pour ma part. Pareil que toi. Frisé le separation, ne plus supporter les enfants (j en ai 3) je crois que ca c est le pire. Fonctionner, parce qu il faut bien mais envie irréversible de passer sa vie au fond du lit, de ne voir plus personne… juste qu on vous laisse tranquille. Et puis aussi l envie de rien, la joie de rien, tout pèse, est un poids, rien ne nous décroche un sourire. Comme un filtre à bonheur devant les yeux. C est dûr. Le plus dûr est d accepter comme tu le dis. De se laisser engloutir pour pouvoir mieux revenir. Car ce n est que ce qu on prend et accepte qu on peut laisser repartir… tes mots retentissent en moi comme un écho. A quelques exceptions près. Moi je suis hyper ordrée. Ca peut paraître cool comme ça a entendre mais crois c est loin de l etre. A en chialer lorsque les enfants sortent le moindre jouet parce qu on a pas la force de ranger à nouveau. Parce ranger ca c est ma spécialité! Une obsession oui. Maintenant j eessaie de m en défaire mais c est loin d être gagné , crois-moi.

    Enfin bref, je crois qu on est beaucoup à passer sur cette route. A en baver à cause de cette maladie bien pourrie. Mais un jour on en sort grandit. J en suis certaine mais si je n si pas encirecstteint le bout du tunnel. Je vois à nouveau la lumière er ca c est juste deja magnifique! Amitiés et courage ma belle! On ca y arriver!

  22. Anne so

    Bravo et merci ça fait un bien fou ton post. Comme tu dis on se sent moins seuls alors merci à toi, tes belles images, ta fragilité et ta sincérité si touchante

  23. Anne sophie

    Bravo et merci ça fait un bien fou ton post. Comme tu dis on se sent moins seuls alors merci à toi, tes belles images, ta fragilité et ta sincérité si touchante

  24. NanoudeRoumegoux

    Ce post est vraiment émouvant, il semble tellement sincère.
    Comme déjà dit par d’autres, nous (lectrices du blog et instagram) voyons en vous d’indeniables qualités artistiques et humaines! Alors il faut tenter de tenir à distance cette mauvaise image de soi.
    Je vous souhaite bon courage pour la suite et du temps pour cicatriser ces plaies.
    Affectueuses pensées.

  25. Claire

    Pour ma part depuis que je fais du Yoga, tout est un peu plus facile. Même s’il reste beaucoup à faire. Mais attention pas du Yoga à’l’américaine, hein! Ça me permet d’accepter et de mieux équilibrer ma vie telle qu’elle est. Avec de grands trous béants et plein de petits défauts, mais aussi des tas de choses et de moments qui me comblent. Bon courage à toi, ce que tu partages à travers ton blog est bien agréable, alors merci pour tout.

  26. Emily

    Rien n’est figé dans la vie, et c’est ce qui est formidable, on remonte ! , on s’en sort !
    Comme toi, comme la plupart d’entre nous, j’ai vécu des épreuves, et je me suis étonnée à être là, bien vivante, alors que je n’étais pas sûre de résister psychiquement.
    Tu es sur la bonne voie Morgane ! La vie est plus forte, malgré tout ! Et les enfants nous tirent vers le haut, oui tellement !!!
    J’aime ton blog et tes instas aussi parce que j’y perçois cette sensibilité, je pense que toutes tes lectrices sont un peu comme moi, on fuit justement les blogs “fake”, les pins up sans âme !
    Et je dois te dire que :
    -je te trouve magnifique !
    -je te trouve tellement douée ! créative !
    -Je trouve que tu as un sens du beau génial !
    -Tu dégages une grande force !
    Bref je ne t’arrives pas à la cheville ! (et en plus chez moi c’est le bazar aussi … ; )

  27. Mélanie

    Je te suis depuis quelques temps. J’aime ta personnalité, ton univers et tes vidéos. Je ne suis pas une grande fan du tissage (mais j’ai acheté ton kit phildar) je n’ai vraiment pas la main verte mais je regarde tes vidéos et tes photos sur ta jungle urbaine. J’adore ton univers et avoir des faiblesses et les exposer comme ça je trouve ça courageux. Et quand je vois tes photos je ne pensai pas que tu étais bordélique, moi je suis une bordélique qui se soigne. Je t’embrasse.

  28. Anne

    Je vais renommer ton post : “créative / super maman / inspirante” ! Je ne te connais pas personnellement, mais tes écris parlent pour toi ! c’est très étrange car moi même je connais une phase de déprime et c’est pas facile tous les jours de tout gérer toute seule avec un enfant alors accorde toi beaucoup de douceur… et conseil à deux francs six sous : les gélules d’oméga 3 ça aide un peu pour se rebooster ;) . et le bordel c’est la vie quand même ! plein de bonnes ondes !

  29. Marie (insta Filles de Novembre)

    Morganours tu es jolie comme un cœur, une maman aimante qui donne le plus important à son fils, un amour inconditionnel qui lui donnera de la force pour toute la vie. Tu es créative, douée c’est évident ! Alors le bordel, le retard ce n’est pas grave. Et puis rien n’est parfait ici bas c’est surtout ça le plus dur à accepter, on s’épuise à vouloir être au top lorsqu’il suffirait d’être humain, imparfait mais heureux ! Je n’ai pas la solution non plus ! Mais j’y pense souvent : Always look on the Bright side of life !!! et continue à nous enchanter avec tes plantes tes tricots tes bricolos et ton amour de Squirrel !

  30. Charlotte

    Juste un immense merci pour ces mots.
    À voir toutes ces vies parfaites se dérouler sous nos yeux, on se sent vite dépassées. Et on oublie les vrais gens derrière…
    Plein de douceur

  31. Mepticha

    Merci de ces mots, merci !!! On est des tas, je pense à ne pas être des Wonder Women mais merci de l’écrire… et courage à toi comme à nous toutes !

  32. Ahhude

    Merci pour l’honnêteté, le sourire et la déculpabilisation ;)
    C’est la première fois que je commente un de tes articles, ce n’est pourtant pas faute de passer de temps en temps. Mais j’aime bien cette fêlure assumée… Elle me touche

  33. Un.peu.de.douceur

    Je vous souhaite du soleil pour vous réchauffer
    Du vent un peu fou pour vous donner de la création
    Un bonbon à la violette pour ce doux parfum qui réconforte
    Des câlins avec Armand et votre nouveau locataire
    Et puis au détour de chez fifijolipois ou dans une rue toulousaine si je vous recroise je vous sourierai
    Car se sentir exister ça commence par ça parfois

  34. Anikella

    MERCI de mettre des mots sur tes maux et sur les miens, les siens ceux de beaucoup de femmes qui luttent tous les jours pour garder la tête hors de l’eau. courage pour la suite et surtout prends bien soin de toi. On s’oublie tellement souvent. Moi la première. Bises

  35. Laetitia

    Merci, tout simplement merci pour ces mots partagés avec courage, sensibilité et classe… je ne vais pas très bien en ce moment et te lire va m’aider à moins culpabiliser d’être mal… bon courage pour la suite!

  36. Flore

    Belle, créative et maitre es style ,voilà une 2eme version qui me va mieux! Qui te va mieux!
    Moi qui te suis depuis un moment et le fait parce-que tu es inspirante (oui oui ) je voudrais te réconforter : souviens toi un jour une marque t’a envoyé des mules juste parce qu’on voulait rentrer dans ton placard si joli et si “toi” (oh erreur tu détestes je me suis plantée )alors tans pis pour les mules mais sache que tu inspires la styliste chaussure que je suis.
    C’est vrai la vie ne fait pas de cadeau et on avance quand même, alors merci d’avoir partagé ton humeur avec nous
    Be yourself j’en redemandé
    Bises fortes

  37. Tibiloo

    Et pourtant ce n’est pas l’image que tu donnes.
    Quand je voyais tes posts sur IG, je me sentais moi même nulle d’être aussi désorganisée, de ne pas parvenir à faire aurant de choses que toi, d’être bordélique et d’avoir un intérieur effroyable quand ton appart semblait sortir d’un magazine de déco…
    Peut être que parfois, il faut savoir s’accepter avec ses failles, s’aimer telle qu’on est, arrêter de se faire du mal en ne se trouvant pas assez bien.
    Nous sommes assez bien.

  38. Anne

    Tu sembles avoir aussi un bon talent pour camoufler, parce que moi, en voyant tes photos, je me disais “purée, comment fait-elle pour avoir un appart aussi bien rangé avec toutes ces fleurs partout?’. T’as qu’a passer chez moi un jour, je suis près de l’hôpital, tu comprendras ;-).
    Pour le reste, tu es bien placée aussi pour savoir que les kilos en trop sont souvent là pour faire une sorte d’armure ou de protection. Quand tu es prêt(e) à t’ouvrir à nouveau, tu fonds assez naturellement…
    Bref, le plus dur, oui, c’est d’accueillir la tristesse, voir ce qu’elle a à te raconter, puis la laisser partir quand le moment sera venu!
    Plein de bisous!

  39. Soizic

    La vie nous apporte son lot d’épreuves, et il faut souvent beaucoup de courage pour arriver à les surmonter sans sombrer. Je ne te connais pas personnellement, mais d’après ce que tu laisses entrevoir de ta vie, je te trouve superbe, très sexy, tu as l’air d’être une maman formidable, tu transmets de belles choses à ton squirrel notamment l’amour du vert, tu as beaucoup de goût et tu es douée de tes mains. Il faut apprendre à voir le meilleur en nous et à s’accepter avec nos défauts mais surtout nos plus belles qualités.
    Je ne te souhaite que le meilleur et une vie douce et funky. :)
    Belle journée Morgane.

  40. Laurette

    N’ai pas honte… Moi je me reconnais dans tout ce que tu dis… La Vie ne nous épargne pas mais malgre tout la Vie est belle et si on est entouré des bonnes personnes, elle l’ est d’autant plus!!!!! Belle journée

  41. Emilie

    Je te suis depuis peu et ce que je vois à travers tes post ne reflète pas ce que tu dis moi je te vois comme une super maman une femme belle rayonnante créative passionnée ça c’est au fond de toi c’est ton toi, bravo d’avoir écrit ces mots pour moi le meilleur moyen d’exorciser ses peurs ses doutes ses démons et surtout un excellent moyen de larguer ses valises trop lourdes à porter au fil du temps et qui nous empechent d’avancer tu es sur ta voie ma jolie. Ton univers je ne le trouve pas bordélique au contraire tu t’es fabriquée un cocon de verdure et de tendresse pour toi ton fils un cocon pour te reconstruire j’ai fait la même chose il y a qques années après un divorce difficile et de ce cocon va ressortir un joli papillon

  42. sandrine

    Comme ton post me parle, j oscille toujours au bord de cet état…
    J ai compris que pour ne plus y être il faut une hygiene de vie équilibrée moi qui suis tout le temps en retard et bordélique comme toi…
    plein de belles choses à toi

  43. Stefaoni

    Les commentaires ont tout dit.. Je n’ai rien d’autres a dire de plus original sauf peut-être que tu n’es pas seule dans ce cas et OH comme je te comprend et OH comme ton post résonne en moi de toute part.
    Je t’envoie de la lumière , de la douceur et te souhaite d’être heureuse.

  44. MEGE Mandy

    Moi ça ne fait pas longtemps que je te suis, mais je suis contente d’être un jour tombée par hasard sur ton compte.
    c’est frais, c’est beau, et j’adore la partie urban jungle! depuis j’ai même adopté une pilea moi aussi!
    Restes comme tu es, un femme pétillante et joyeuse, moi c’est ce que je perçois à travers les photos!

    Bon courage !!

  45. MEGE Mandy

    Moi ça ne fait pas longtemps que je te suis, mais je suis contente d’être un jour tombée par hasard sur ton compte.
    c’est frais, c’est beau, et j’adore la partie urban jungle! depuis j’ai même adopté une pilea moi aussi!
    Restes comme tu es, un femme pétillante et joyeuse, moi c’est ce que je perçois à travers les photos!

    Bon courage !!
    @gallateaaa

  46. Eva - Douce-Addiction

    Moi aussi je suis grosse, en retard et bordélique. Mais pas que. Et toi non plus ! Tu es si inspirante. Et je prends plaisir à découvrir ton intérieur, cette espèce de sérénité qui y règne, ton amour des plantes, tes créations, le sourire d’Armand et l’arrivée de ton joli chat tout nu. Je sais qu’on ne montre que ce qu’on veut sur la toile, que ce n’est qu’une partie de la vraie vie, mais je pense sincèrement qu’une fois qu’on est bien dans sa tête on se sent bien dans son corps et dans sa vie. Alors pour les kg en trop je n’ai toujours pas trouvé la recette miracle, mais pour le bordel j’ai suivi la méthode de Marie Kondo dont tout le monde parle et qui m’a beaucoup motivé. Faire le vide pour y voir plus clair. Tu verras !
    Douce journée et ne t’arrêtes jamais de croire en toi.

  47. L'Usine à Bulle

    Te lire me fait de la peine, forcément. Mais je suis contente de voir que tu commences à aller mieux ! Je sors aussi de plusieurs années très sombres. Jamais je n’aurais cru que ça pourrait m’arriver. Je me voyais forte ! Puis ça te tombe dessus… et ça s’installe… C’est vrai que l’accepter est une étape clé… Et quand tu sors la tête de l’eau, un peu plus chaque jours, c’est tellement bon. Puis il y a les rechutes… parfois… Mais elles sont de moins en moins nombreuses. Et je crois, enfin j’entraperçois, qu’après tout ça on en ressort plus heureux, encore plus qu’on ne l’a jamais été ! Parce que pendant tout ce long travail sur nous on s’accepte enfin, on s’écoute et on vit tout simplement.

  48. gris et broc

    Je ne laisse jamais de message sur ton blog ou sur ton compte IG car je me sens “petite” à côté de toi… mais ton post ne me laisse pas indifférente…. je suis en dépression actuellement suite au décès de ma maman en novembre. J’ai traversé et traverse encore de lourdes épreuves. Je pensais avoir enfin droit au bonheur avec l’adoption de notre petit garçon et ma maman nous a quitté subitement… il s’en est suivi un burn out au travail et une dépression… je m’en sors tout doucement avec l’aide de mon âme soeur et de mes amis… mais je suis aussi dans une periode de doute et de remise en cause…
    La déco, la création sont ma bouée de sauvetage..
    Merci pour ton post qui fait que je me sens moins seule … merci pour ta franchise …
    Je te souhaite tout le bonheur du monde
    Caroline

  49. matinbonheur

    Je suis aussi cette fille là.
    J’apprends à accepter de ne pas être parfaite, d’accepter une visite non programmée, sachant que les gens viennent me voir moi, pas inspecter si c’est nickel chez moi.

    Et en me foutant la paix, je remarque que c’est pareil chez les autres.
    Mes copines m’invitent aussi même s’il y a du linge, des jouets, du binz, de la vaisselle dans l’évier, de la vie.

    Des fois c’est nikel, propre et rangé et tant mieux, et des fois c’est vivant et réconfortant et il y a un côté intime et humain que j’aime bien.

  50. Sophie

    Ton post m’a beaucoup touchée. Au-delà de la dépression, que je ne connais pas, j’ai bien reconnu ces sentiments dont tu parles.

    Se sentir grosse, en retard et bordélique. Avoir l’impression de courir après le temps, de ne pas répondre assez vite, de ne jamais réussir à terminer ces putains de listes que tu t’imposer et en parallèle, ne pas se sentir bien dans ses fringues parce que les bourrelets, parce que les jambes pas assez fines, parce que les fesses pas assez musclées, parce que les fringues te boudinent.

    Et plus ça va, plus je pense que ces trois éléments sont liés à un trop plein d’exigence que l’on a envers soi-même. Et duquel il faut se libérer. Mon combat désormais, n’est pas celui de me dire “quand est ce que je réussirait à répondre à temps, quand est ce que je ne serai plus en retard, quand est ce que je serai mince” mais : quand est ce que j’arrêterai de m’autoflageller.

    Petit à petit, je me concentre uniquement sur ce qui m’importe. J’essaie de ne plus avoir honte de répondre à des mails en retard, parce que dans le fond ce n’est pas grave. J’essaie de prendre les choses à la rigolade, lorsque je suis en retard. J’essaie de faire du sport uniquement parce que je me sens mieux après et non pas pour avoir le corps de rêve que je n’aurais jamais.

    C’est dur. Ça ne vient pas tout seul. Parfois, cela passe par des phases ou je me lève à 5h30 du matin pour me forcer à être efficace. Parfois cela passe par des phases ou je ne mange que de la salade. Mais chassez le naturel il revient vite au galop. Et ce n’est pas grave. L’important c’est ton fils, tes amis, t’es passions. Concentré toi sur ça. Épanouis toi dans ça. Et accepte tes défauts, qui sont aussi, je pense, pour beaucoup dans cette immense créativité que tu as.

    Certaines filles sont toujours à l’heure, mais sont incapables de tisser comme tu le fais. Certaines filles sont minces, mais n’ont aucun charme. La liste est longue. Chacune ses défauts. Mais chacune ses qualités. Concentre toi sur ça. Ne te flagelle pas. Sois tolérante avec toi même.

    Long cheminement. C’est dur. J’essaye. Je vais y arriver. Toi aussi.

    Bisous,

    Sophie de Boudu Toulouse

  51. Yaya

    On a tous, à un moment, succombé à des moments difficiles sans savoir y faire face seul… En tout cas, moi, quelques mois de maladie et d’inquiétude pour mon enfant ont fait ressurgir tout ce que je fuyais depuis des années et, à 35 ans et “tout pour être heureuse”, j’ai commencé un état dépressif. J’ai entamé une thérapie et je vais beaucoup mieux! J’arrive de nouveau à profiter de l’instant présent et je gère de mieux en mieux mes crises d’angoisses. Pour moi non plus, ce n’est pas tabou. je trouve ça courageux de se confronter à soi-même. Je ne suis pas bordélique, bien au contraire, je suis carrément maniaque… Pas sûre que ce soit mieux… Je me surprend même à aligner mon tapis avec le bord du canapé… Oui, oui. Je me force à ne pas suivre mes 2 enfants à la trace pour ramasser leurs jouets. Laisser un truc traîner au milieu du salon prend un air de challenge pour moi… Je me lance les petits défis perso, je savoure chaque petite victoire! Courage a toi, ce n’est qu’en prenant ses soucis à bras le corps qu’on se permet d’être vraiment heureux!

  52. Singulière

    J’aime tellement te lire, te découvrir sur Ig ou snap.
    Personne n’est infaillible et aucun filtre ne peut cacher ça.

    Ce petit article, je pense, est ce petit coup de pied au cul… La vie n’est pas simple, je me demande souvent comment j’arrive à supporter certaines choses. Et puis, quand on se question on fini toujours par trouver ce petit rayon de soleil.
    Et on se dit que finalement on est pas si mal ici.

  53. Evy

    Je te suis depuis des années et je te suivrais encore et encore. Je me reconnais en toi et j’espère que tu as enfin retrouvé le chemin du bonheur.

  54. sandra vanpraet

    Pour avoir vécu cela il y a quelques temps, séparation,déprime et sur poid. Je pense qu il faut en fait dans la vie suivre ses plus profondes envies et que c est ainsi que les bonnes choses arrivent. Aujourd’hui des que j atteints un objectif je cherche et je poursuis le prochain. C est comme la quête de Jacques Brel. J espère que mes enfants retiendront cela le jour ou je ne serais plus et qu ils vivront ainsi une vie passionnante.


Post a new comment