Processed with VSCO with a6 preset

la montagne, moi… et vous ?

Au printemps, je vous parlais d’une sortie faite en montagne… un retour vers une passion et une pratique de ma “jeunesse”. Je vous invite à lire cet article si ce n’est déjà fait.
Hélas, je ne suis pas disponible tous les week-ends pour pouvoir m’évader dans les Pyrénées.
Il faut dire que soit j’ai Armand (il est encore trop jeune pour ce genre de sortie), soit je suis en vadrouille… souvent pour bosser en plus.

Donc dès que je peux, je me programme une petite sortie, avec mon club.
Quoiii ?! un Club ?!

Et oui, j’ai décidé de faire mon coming-out du club de marche.
Ca a fait rire quelques amis, ça a donné envie à d’autres de me suivre… mais pour le moment, je n’ai embarqué personne avec moi.

sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols

Je dois tout d’abord vous parler du contexte…

Quand j’étais ado, je me laissais porter par ma mère et nous sortions avec deux de ses amis, super expérimentés.
Cela fait des années que j’avais envie de retourner en montagne sans franchir le cap. En fait, je ne m’imaginais pas y aller seule déjà. Et même que c’est hyper dangereux de faire ça.
Et je n’avais pas d’ami qui pratiquait la rando… je me sens totalement incapable de lire une carte de montagne… je ne savais pas par où commencer… j’ai peur de conduire sous la neige (je panique total dès que je vois un flocon ou une trace blanche en bord de route – parfois j’ai même peur du sable blanc en hiver… si je m’y méprends).

Bref, ce n’était pas gagné cette histoire.

sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols   sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols

Et puis j’ai franchi le cap psychologique de me diriger vers un club. Pas mal d’heures de recherche sur le net… de lecture et “d’études comparatives”… j’avais trouvé le bon.

J’ai donc timidement écrit un mail… une gentille personne m’a répondu et m’a même téléphoné pour en apprendre un peu plus sur moi et mes attentes. Pour me faire part de ce que le club proposait et s’assurer que je sois bien équipée pour une première sortie.

Je n’avais pas de bâtons de marche. Ce n’étais pas répandu il y a 20ans. Oh mon dieu !? Je parle d’un truc  de ma vie, 20 ans au paravent. Ca m’a mis une claque !

20 ans plus tard, donc, j’ai acheté ma première paire de bâtons de marche, ainsi qu’une bonne paire de chaussures de randonnée. Je vous ferai un petit topo équipement une prochaine fois, si ça vous dit.

Le dimanche suivant, je suis arrivée timidement sur le lieu de rendez-vous.
Le truc génial avec ce club, c’est qu’il réserve un car, pour nous déposer sur notre lieu de départ (et nous ramener chez nous aussi bien entendu).
Le départ se fait de Toulouse, pas très loin de chez moi, à Jules Julien si ça vous parle. Pas besoin d’avoir de voiture, de permis… de conduire plusieurs heures en plus de la fatigue d’une telle journée.
Oui, le rdv est tôt ! c’est 6h30… mais le petit roupillon dans le bus est accepté !

Et pour ceux qui sont en forme, la bonne ambiance règne.
Personnellement, pour le moment, je me situe un peu entre les deux. J’écoute de la musique et je fais connaissance avec les personnes adorables qui viennent vers moi. C’est plus long pour moi, car je ne peux hélas pas être de sortir tous les dimanches. Mais j’ai été super bien accueillie !

sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols

La peur du troupeau…

C’est comme cela que les groupes de randonneurs sont surnommés. On voit vraiment d’un mauvais oeil les groupes en montage… c’est vrai qu’on a tous en tête des films très drôles sur le sujet (“drôle” à voir.. pas à vivre hein !). On s’imagine plus volontiers entre amis, avec un chéri… complices, à faire des photos kingfolk style dans les sapins ou face à un lac.

Mais ma vérité n’est pas celle là et je suis ravie de pouvoir tout de même pratiquer la randonnée en montagne.

Personnellement, je ne me suis jamais sentie oppressée par le groupe. Nous avons tous notre rythme et nous respectons cela. Souvent, je suis un peu à la traine, par choix, mais surtout car je m’arrête plus souvent pour profiter du paysage.
Je les trouve drôles à me demander “ça va Morgane ? c’est un peu dur ?” alors que je me suis arrêtée pour faire des photos ou quelques boutures ! ihihi

Il faut savoir que je pense être la plus jeune du groupe, mais malgré cela, je ne me suis à aucun moment sentie “pas à ma place”. Les autres adhérents sont des passionnés de la montagne et pratiquent depuis des années. Certains peuvent avoir le double de mon âge et me mettraient à la traîne, même sans aucun arrêt bouturage !

sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols

D’ailleurs, si cela vous tente de faire de même, ne vous inquiétez pas. Il y a deux groupes, voir 3 si beaucoup de personnes sont présentes à une sortie.
Les parcours sont différents ainsi que les dénivelés proposés. Je marche toujours avec le groupe deux, pour être certaine de pouvoir suivre. Mais cela reste bien sportif tout de même.

La randonnée dure généralement de 9h à 16h-17h, avec en moyenne une pause de 45min au déjeuner, tout en haut.

Je veille toujours à faire une séance de sport la semaine où je vais sortir en montagne, pour me préparer physiquement. Je choisis plutôt des activités de type cardio, pour entrainer mon coeur et j’évite les “nouveautés” et trucs plus violants, qui me donneraient des courbatures.
Marcher avec des courbatures, je l’ai déjà fait une fois… et j’aimerais éviter de recommencer !

Par contre, les deux jours qui suivent une sortie en montagne, les courbatures sont bien là. Lors de ma dernière sortie, mon iPhone m’indiquait “15km de marche et 82 étages montés”. Je vous avoue qu’après ça et un réveil à 5h30 du mat, j’ai dormi comme un bébé !

sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols   sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols   sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols sortie dans les pyrénées avec le club les Mountagnols

Si je fais mon “coming out du club” aujourd’hui, c’est bien avant tout pour aider certaines personnes à franchir ce cap. Pour les rassurer et dire que le plaisir est vraiment là et qu’il y a même beaucoup plus d’avantages que d’inconvénients !

Mais c’est aussi pour partager avec vous les actualités de mon club et vous encourager à venir marcher avec nous si cela vous intéresse. Alors évidemment, ça ne parlera pas à tout le monde ici et ça ne concernera que les gens qui vivent près de Toulouse.

Si c’est votre cas, les Mountagnols proposent une journée porte ouverte, pour venir découvrir la pratique, rencontrer les membres présents et partager un déjeuner offert par le club ce jour là, ainsi qu’un gouter apporté par les membres.

Ca se passe le 7 octobre prochain, dans la montagne d’Alaric. Vous trouverez plus d’infos ici ! Les inscriptions doivent se faire jusqu’à 3 jours avant la date, pour aider à l’organisation.

Si jamais on se croise dans ce contexte, n’hésitez pas à venir me faire un coucou ! On papotera ensemble dans le bus…

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer



There are 5 comments

Add yours
  1. Elodie

    Bonjour!
    Merci pour cet article très instructif. J’habite à Toulouse depuis 5 ans et la randonnée dans les Pyrénées me fait de l’œil depuis un moment mais comme je n’en ai jamais fait, je ne sais pas par où commencer ! Je n’ avais pas pensé au club qui semble être une bonne option
    Ton article va peut-être m’aider à franchir le cap, merci !

  2. Aurelie

    Chère Morgane
    Je ne sais pas trop par où commencer car cet article m’a beaucoup attendrie. Merci d’avoir partagé ce morceau de ta vie d’une façon aussi sereine et simple. C’est beau de te voir renouer doucement avec une activité inscrite dans ton enfance, et qui fait tant, tant de bien.
    Moi aussi depuis que j’habite en Italie au pied des Alpes j’ai redécouvert la montagne de mes jeunes années. Mon compagnon fait du parapente et aime passer du temps dehors, c’est comme ça que tout a recommencé. J’ai osé proposer à nos amis communs d’aller faire un tour en montagne et depuis nous avons passé quelques dimanche en altitude. Je me rends compte d’etre chanceuse de partager ces moments avec eux – on est loin de Kinfolk quand meme, plutot Quetchua :) Cependant je ne partage pas tout et une partie de moi reste en communion avec la beauté de la nature.
    Merci d’avoir si bien décrit ce pas que tu as fait vers le courage d’etre soi. J’espère qu’il encouragera ceux qui hésitent à se lancer. C’est si beau d’oser. Que la montagne te porte chère Morgane et prend bien soin de toi.
    Aurélie

  3. Céline

    Avec Armand, tu peux tenter les courses d’orientation Familiales. C’est vraiment super, une carte pas trop compliquée à lire, une balade pour nous et une super course pour eux.

  4. Lydia Elbour

    J aime énormément m’évader à la campagne, à la montagne ou même en forêt. Souvent avec un appareil photo à la main et un pique nique dans le sac à dos. Ça permet surtout de faire le vide et de penser à des choses simples. Je valide !!!


Post a new comment