Processed with VSCO with a6 preset

Cher vous

Cher vous,

Je vous écris depuis mon bronzat* mauricien, il est 15h42, la température extérieure est de 29°C.
(*mot inventé par mon fils durant l’été 2016 et à jamais entré dans mon vocabulaire)

Je sortais de l’eau, une eau bien trop bonne pour arriver à me rafraichir, lorsque j’ai eu l’envie de vous écrire. Inspirée par des échanges avec la France, provenant d’une personne dont je tairai le nom.

Bref, aujourd’hui je cherche à fuir au max le soleil, pour préserver ma peau de brunette, qui malgré tous les efforts en terme de crème solaire commence à accuser le coup d’un soleil bien présent.

Je vous écris depuis mon bronzat mauricien, entre mer et lit d’une chambre que je qualifierais de nuptiale.
J’ai réalisé cela depuis le fameux bain non rafraîchissant. C’est bien une chambre nuptiale que j’ai la chance d’avoir mon dieux. Sans honte, j’en suis même ravie puisque j’ai prévu de rester mariée à moi même pour le reste de ma vie. Une union véritable, faite d’une vraie rencontre il y a peu…
J’ai l’impression que l’on attend toujours une raison pour justifier qu’une personne voyage seule. Je dirais même plus, comme l’a soulevé mon amie Emma, habituée de la pratique, “qu’une femme voyage seule”.
Je n’en avais pas du tout conscience avant d’être ici. Enfin si… mais je ne l’avais pas connu, ce regard des autres, ces réflexions face auxquelles il faut être solide pour ne pas répondre par les larmes.

Un homme qui voyage seul est un aventurier… une femme qui part seule est une pauvrette…
Bien entendu je ne partage pas ça. Bien entendu je ne me sens pas à plaindre, ni à admirer d’ailleurs.

Alors je cherche une raison pour justifier le fait d’être là, seule.

Je cherche, je creuse et à part “j’en avais envie” , je ne vois pas trop.
Mais la dedans, vous pouvez aussi comprendre sur ma vie actuelle, non sans drame, que je ne la partage pas avec quelqu’un.
J’aurais pu partir en club de rencontre ou chercher éperdument une amie pour changer la donne…
Mais voila, je vais bien.
Depuis ma séparation il y a trois ans, j’ai bien l’habitude d’être seule. Que ce soit pour les trucs nuls comme pour heureusement, de bons moments. J’ai connu la dépression, j’ai traversé bien comme il faut le deuil de ma mère, j’ai senti la solitude pour de vrai, pour la première fois et comme jamais. J’ai eu de l’espoir, j’ai frétillé, j’ai étais déçue aussi. J’ai tenu, j’ai pleuré, j’ai ouvert les yeux, j’ai travaillée, j’ai avancé…

Aujourd’hui je suis une autre, à moins que je ne me sois vraiment trouvée.

Ile Maurice - Hotel Zilwa Attitude Ile Maurice - Hotel Zilwa Attitude Ile Maurice - Hotel Zilwa Attitude

Ce matin, j’ai lu quelque chose qui me fait tellement écho.

{“Je n’ai pas grand-choses à ajouter. Si : à partir du moment où l’on remet son bonheur entre les mains de qui que ce soit, on met en péril les chances même d’être heureux. Parce que sa responsabilité personnelle n’entre plus dans l’équation. On dit à l’autre “fais-moi sentir que je suis quelqu’un de complet, de comblé, de nécessaire.” Mais pour cela on ne peut compter que sur soi-même, en réalité.

Il m’a regardé droit dans les yeux.
– Alors l’amour ne compte pas, dans cette équation?
– L’amour… Ca ne devrait pas être une affaire de dépendance, l’amour. Pas de “qu’est-ce que je peux attendre de toi?”, ni de “tu as besoin de moi-j’ai besoin de toi”. L’amour, ce devrait être…

Je ne trouvais plus les mots… }
La poursuite du bonheur – Douglas Kennedy

Ce petit extrait d’un très chouette roman (pas encore terminé), illustre bien mon état d’esprit actuelle.
Je ne rejette pas l’amour, je pense juste qu’il doit être différent de ce que j’ai toujours connu.
Et pour cela, il fallait que moi, je sois différente. Il fallait que je sois “complète, comblée” et que je me sente “nécessaire”. Il fallait que je me trouve, que je me remplisse de moi même pour ne pas combler le vide par quelqu’un qui m’envahirait plus tard.
Voila, je suis ici, seule, pour fêter ça. Je suis ici, en lune de miel dans ma chambre nuptiale pour célébrer cette nouvelle union avec mon moi réel et heureux.

Signé Morgane

Ile Maurice - Hotel Zilwa Attitude Ile Maurice - Hotel Zilwa Attitude Ile Maurice - Hotel Zilwa Attitude

Ici, dans mes oreilles en boucle : 
Jeannine – Lomepal
Lost&found – Jorja Smith
Coexist – The XX
The Remixes – Angus & Julia Stone
Pacific Standard Time – Poolside
et puis ma playlist



There are 22 comments

Add yours
  1. Quentin

    Bonjour Morgane,

    J’aime vos mots et votre façon de prendre conscience que la vie est si belle avec ses problèmes ! Merci.
    Bonne fin de voyage solo.

    Quentin

  2. Mariekke

    Belle lettre à toi-même et à toutes les femmes ! Parce que c’est sans doute plus souvent dans ce sens que ce type d’attentes, de relation faussées existent.
    Et tes photos sont superbes ce qui ne gâche rien… :)

  3. Sabine

    Comme je l’aime cette lettre
    Comme je la trouve belle et vraie
    Depuis 3 ans, je t’ai vu t’ouvrir, t’epanouir, affronter, sourire et te transformer.
    Et je suis bien admirative du petit morceau de femme que tu es, et fière d’etre ton amie.

  4. Sauvie

    Quel joli texte.
    Avant de me remettre en couple, il y a presque deux ans, je suis partie un wk seule, pas très loin.
    Puis, j’ai retenté l’expérience plus longtemps et plus loin (5 jours à Marseille – je suis belge) au début de cette relation. Depuis, je suis partie avec lui. Mais fin du mois, je pars à Paris pour un wk et seule à nouveau. Parce que j’en ai besoin. Parce que c’est important. Parce que je conseille à toutes les nanas du monde de le vivre au moins une fois dans leur vie. Le premier restau , seule, était difficile mais après, j’ai assumé et que c’est bon.
    Bon voyage à toi et (très) bonne lecture.

  5. Malak

    Ça fait tellement plaisir de lire cette lettre ! Elle me parle parce que je me retrouve dans tes mots…
    Je t’invite à lire la « maîtrise de l’amour » de Don Miguel Ruiz. Il rejoint le bel extrait que tu viens de partager.
    Profites bien du soleil, des vacances et des retrouvailles avec toi même :)

  6. Sophie

    Ta lettre me fait tellement écho. J’aurais pu l’ écrire… Ce n’est pas parce qu’on est seule qu’on est malheureuse. Ma solitude, je la ressents uniquement dans le regard des autres. Merci pour ces mots.

  7. Nelly

    Comme tu as raison ! Être soi c’est ne pas laisser notre moi à l’autre. Ce dernier pouvant nous bouffer tout cru. Le couple c’est 1+1=3. Enfin c’est ce que je fais depuis 15 ans avec l’ours qui partage ma vie et oui, une femme qui voyage seule c’est moins exotique qu’un mec. Que c’est relou les a priori, que c’est pénible les stéréotypes… Brisons tout cela ! Girl power!

  8. Frederique

    Oh Morgane, comme elle est touchante votre lettre ! Vous êtes une belle personne ; j’ai toujours beaucoup de plaisir à vous lire, à vous suivre avec votre petit Armand.
    Profitez de ces vacances avec vous même. C’est tellement bon de connaître cela; voir que l’on peut se retrouver face à soi. C’est une force dingue !
    Je vous souhaite le meilleur
    Frederique

  9. Nathalie

    Bonsoir,
    Je ne peux ressentir que pleinement et sincèrement ce que tu écris, nous écris, comment tu te livres aussi.
    Je crois que malgré la douleur et les chemins que nous n’avions pas prévu de choisir, nous en avons découvert un autre, faisant l’apprentissage de nous même. Et même si comme toi, je ne renonce à rien, il est un être plus fondamental que j’ai envie de choyer, c’est moi même.
    Je te suis, te regarde. Ce soir, j’ose te dire qu’il est important de partager nos mots de femmes.
    Pour nous même mais pour les autres aussi…
    Bonne continuation Morgane.

  10. Cécile

    Comme tout cela me parle…
    La mort de mon père, la séparation avec le père de mon fils, la solitude, ce poison parfois/souvent, un combat avec soit même et puis vient l’heure du travail.
    On lit le chemin parcouru dans ton texte, il prend du temps, il est nécessaire.
    En ce moment je lis «  Femmes qui court avec les loups » cela me parle énormément, je ne sais pas si tu l’as lu, je te le conseille….
    Pour ma part, il y a une chose que j’ai décidé il y a plusieurs mois déjà et qui me semble être vraiment en accord avec moi même: je ne me « bâts » plus comme je l’ai trop souvent dit, j’ai décidé de « mettre en œuvre » car c’ est plus moi, de prendre la main, et de laisser aussi la vie entrer dans ma vie.
    Je te souhaite de belles vacances au soleil!

  11. Sophie

    Très juste !
    J’aime bien te lire, regarder tes photos, apprendre de ta connaissance des plantes …. Et j’ai envie de te dire mieux vaut être seule que mal accompagnée !

  12. Gaelle

    Ton post résonne tellement dans ce que je ressens en ce moment, séparée depuis 18 mois je me suis enfin retrouvée et j’aime cette personne que je suis, indépendante, plus sûre d’elle, forte même. Je rêve d’un voyage avec moi même en grande solitaire que je suis, malheureusement parfois être seule avec un enfant ça rime aussi avec sacrifice mais un jour je le ferai, j’y crois !
    Par contre cette pression d’être en couple ça me gonfle pas mal, je n’ai pas besoin d’un mec, j’ai personnellement envie d’une belle rencontre et en attendant moi et moi même on va très bien !
    Ça fait un peu bizarre d’écrire ça car tu ne me connais pas mais tu es la personne sur Instagram qui me touche le plus.

  13. Amélie

    Merci pour ces mots ❤️
    Depuis ma séparation l’an dernier, je voyage seule aussi. Pas des destinations lointaines (Londres, Marseille…) mais souvent les mêmes regards tristes, les mêmes réflexions (« Mais c’est triste de voyager seule ! »)…. et pourtant je trouve dans ces voyages la force, l’inspiration pour me connecter à moi meme :)

  14. Lily

    Une petite thérapie… Ça fait du bien de te lire, de te découvrir, de me découvrir aussi… tellement d’échos pour beaucoup de personnes finalement ;) Merci pour ces mots, ce partage. Tu n’es pas seule regarde ..


Post a new comment