Processed with VSCO with a6 preset

minimalisme à peu près

déco étagères du salon morganours déco étagères du salon morganours déco étagères du salon morganours déco étagères du salon morganours déco étagères du salon morganours déco étagères du salon morganours déco étagères du salon morganours déco étagères du salon morganours déco étagères du salon morganours déco étagères du salon morganours déco étagères du salon morganours déco étagères du salon morganours   déco étagères du salon morganours déco étagères du salon morganours

Evidement que je déconne hein ! Mais… j’avoue, que même si cela ne se voit (vraiment) pas sur ces photos, j’ai commencé à faire un grand vide chez moi.
Ce coin de salon, sera certainement celui que je viderai le moins. Celui qui restera toujours rempli de mes petits “objets de vie” que j’affectionne particulièrement.
A terme (je prends mon temps), je pense arriver à me séparer de tous les objets en trop qui encombrent mon appartement. J’ai déjà bien avancé et je prends beaucoup de plaisir à découvrir le détachement que j’ai aujourd’hui vis à vis de mes affaires et le vide visuel laissé par leur absence.

J’ai fait un gros trie dans mes livres et je tache aussi de moins en acheter… même si je ne me culpabilise jamais sur l’achat d’un livre honnêtement.
On m’a demandé il y a peu sur instagram ce que je faisais des affaires dont je me débarrassais et si j’avais des conseils à donner.
Pour moi, j’avoue que je cherche toujours à faire au plus simple et au plus rapide. Le plus simple, c’est lorsque j’estime qu’un objet n’a pas de valeur pécuniaire et je peux donc en faire don sans me poser de question. C’est plus compliqué lorsque l’objet m’a coûté un peu d’argent et que je dois le revendre… j’ai tendance à le mettre de côté pour m’en occuper plus tard et c’est là qu’il m’encombre grave.

Pour les livres, j’ai utilisé l’application Momox. Concrètement, ils rachètent les livres une misère… mais si on fait un gros vide d’un coup, le cumul peut être intéressant. Coté avantages, j’apprécié le fait de scanner les code-barres et l’édition d’un bon de transport pour un envoi par colis (hop dans le carton ! allez salut). Coté “bof”, ils mettent trois plombes à faire le virement, ils ne prennent pas tous les livres et comme dit plus haut, on gagne des cacahouètes.
Pour les livres que je n’ai pas revendu, je les ai donc donné à Emmaüs. Il y en a un sur mon chemin pour l’école et c’est clairement le plus simple dans mon cas.
Il existe également les boites de dépôts de livres partout dans la ville, mais je n’ai pas le réflex.
Je vous conseille de faire au plus pratique, en fonction de ce qu’il existe dans votre quartier.

Pour rester dans les conseils demandés… je vais répondre à quelques questions concernant les plantes en hiver. Si vous regardez bien, j’ai en effet des plantes qui se situent au dessus du radiateur (qui fonctionne quotidiennement en ce moment).
Je suis particulièrement vigilante à ces plantes là et je veille à les arroser suffisamment (une à deux fois par semaine). J’ai aussi fait un choix pour des variétés qui supportent cette chaleur, si associée à de l’humidité (alocasias et philodendron).
Concernant les autres, je tache de ne pas trop les bouger durant la saison… mais j’ai déplacé celles qui étaient un peu plus loin dans l’appartement durant l’été, pour les rapprocher des fenêtres afin qu’elles souffrent au minimum du manque de lumière. Coté engrais… je ne fais rien de particulier en ce moment, mais à l’automne, je leur avais dispensé quelques granules de bouse (oui oui) et remis un peu de terreau frais (et donc riche en nutriments) pour compléter leur pot. Rien de plus, rien de moins. Ce qui est vraiment important, c’est de s’adapter à son environnement. Chez moi, le chauffage à tendance à assécher l’atmosphère et donc la terre de mes plantes. Au final, je les arrose aussi souvent en hiver qu’en plein été.

Coté astuce déco, je profite des livres pour masquer les câbles télé et noyer les box internet dans tout ce bordélito. J’utilise une caisse de vin en bois pour recevoir et cacher ma multiprise et tous les fils qui vont avec.

Voila ! Vous savez tout ! Mais n’hésitez pas à m’en demander plus si je n’ai pas répondu à toutes vos questions.

déco étagères du salon morganours déco étagères du salon morganours déco étagères du salon morganours



There are 5 comments

Add yours
  1. Pauline

    J’adore ta déco ! J’ai de plus en plus besoin d’épurer autour de moi pour désencombrer visuellement (et psychiquement – oui oui-), mais je renoncerais pas à mon petit bordel comme tu dis, mon petit cabinet de curiosités qui raconte une histoire… Il faut ABSOLUMENT que tu donnes ton truc pour ne jamais avoir de poussière sur tes feuilles. Tu les essuies ou vaporises souvent ?

    • morganours

      Ah je n’ai pas de secret… elles attrapent la poussière comme chez tout le monde.
      Je ne les vaporise jamais, mais j’utilise soit un chiffon, soit une brosse prévue à cet effet. Mais celles de cette étagère n’amassent pas vraiment la poussière vu leur orientation. Donc c’est hyper rare que j’ai à le faire, contrairement à celles des plantes à plus grosses feuilles, ailleurs dans mon appartement.

  2. Lulu La Lucette

    J’aime tellement ce petit mur végétal peuplé de jolis objets dans ton intérieur!
    Et ce pilea, quelle beauté! Le mien ne fait que perdre ses feuilles, il n’en reste plus que 4 ou 5 tout en haut de ce long tronc dégarni… Il n’a pas aimé la canicule, et dépéri encore plus en hiver… Un conseil peut-être?
    Belle journée!

    • morganours

      Merci beaucoup
      Pour ton piléa… à part reprendre une bonne routine d’arrosage, je n’ai pas grand chose à te conseiller. Ce qui est certain, c’est que les feuilles tombées ne repousseront pas, mais les prochaines peuvent le remplumer un peu. Il faudra être patiente jusqu’au printemps.


Post a new comment